Rechercher
  • Alice Desvilles

Edition spéciale journée nationale de l’amitié franco-allemande

Mis à jour : mars 25

Par Rita Sidki


Chaque année est célébrée le 22 janvier la journée de l’amitié franco-allemande. Cette date symbolique a été choisie en 2003, lors du 40ème anniversaire de la signature du Traité de l’Élysée, qui a marqué la réconciliation entre la France et l’Allemagne. Cette journée est l’occasion de mettre en avant les réalisations du partenariat entre les deux pays au niveau politique notamment à l’échelle de l’Union Européenne ces dernières années.

Drapeaux allemands et français.

Le système politique allemand


L'Allemagne est une république fédérale, composée de seize Länder. Elle est organisée selon le principe de séparation des pouvoirs suit un régime parlementaire.


Le chef de l'État, le président fédéral (Bundespräsident), est élu pour cinq ans au suffrage indirect. Il est élu par un collège électoral : l'Assemblée fédérale. Il n’incarne qu'un rôle représentatif de l'État allemand avec très peu de pouvoir. Il propose formellement le chancelier qui doit ensuite être élu par le Bundestag et doit signer toute loi adoptée par celui-ci pour valider leur adoption. Ce poste est actuellement occupé par Frank-Walter Steinmeier.


Le Bundestag est l’assemblée Parlementaire allemande et exerce le pouvoir législatif avec le Conseil Fédéral (Bundesrat).


Le chancelier fédéral (Bundeskanzler) est le chef du gouvernement fédéral et exerce de fait l'essentiel du pouvoir exécutif. Il est élu à la majorité absolue par les membres du Bundestag après la conclusion des négociations entre les partis politiques.


Rôle de la France et de l’Allemagne dans la construction européenne


C’est au travers de compromis et de négociations parfois complexes entre les deux pays que s’est progressivement construite l’Union Européenne.


Sous l'impulsion des deux pays, l'Acte Unique européen est signé en 1986. Il prévoit un marché unique sans frontières intérieures. En 1990, le président François Mitterrand et le chancelier Helmut Kohl signent une lettre commune pour accélérer l'intégration européenne. Quelques mois plus tard, en 1992, le traité sur la création de l'Union européenne est signé à Maastricht.


Des relations diplomatiques solides


Le 22 janvier 1963, le général De Gaulle et le chancelier allemand Konrad Adenauer signent le Traité de l'Elysée. Après le conflit meurtrier de la Seconde Guerre mondiale, cet événement marque la réconciliation entre les deux pays et renforce le partenariat entre ces deux pays et le rôle central qu’ils jouent dans la construction européenne.


Le 22 janvier 2019 les gouvernements français et allemand signent un traité sur la coopération et l’intégration franco-allemande (Traité d’Aix-la-Chapelle). Les objectifs sont pour les deux États de renforcer leur coordination diplomatique et la défense; relever ensemble, en étroite concertation avec leurs partenaires européens, les défis de la mondialisation ainsi que la protection de l’environnement et les migrations. Cet accord doit aussi mettre en avant le développement des échanges bilatéraux dans des domaines variés (économie, sciences, culture, etc.) et approfondir l’intégration dans les régions frontalières.

Angela Merkel et Emmanuel Macron.

Il existe aujourd’hui une forte coopération institutionnelle entre les deux pays. Le Conseil des ministres franco-allemand a lieu en général deux fois par an. Il permet aux ministres français et allemands de s’entretenir sur l’avancement des projets bilatéraux. Un entretien direct entre le Président de la République et la chancelière est organisé et généralement suivi d’une conférence de presse conjointe. De plus, il existe un Conseil économique et financier franco-allemand. Ses objectifs sont de renforcer la coopération entre les deux pays, harmoniser autant que possible leurs politiques économiques, rapprocher leurs positions sur les questions internationales et européennes d’ordre économique et financier.


En août 2020, Angela Merkel a été reçue pour la première fois au fort de Brégançon où Emmanuel Macron était en vacances. Le couple franco-allemand a affiché sa volonté de se renforcer à la suite des difficultés provoquées par la pandémie de Covid-19 en Europe.


L’alliance franco-allemande face à la pandémie


Le 18 mai 2020, le président français et la chancelière allemande ont présenté lors d’une conférence de presse commune les bases d’un plan de relance économique européen. Il prévoyait entre autres que la Commission européenne s’endette d’un montant de 500 milliards d’euros qui seraient reversés aux Etats et régions les plus affectés par la pandémie de coronavirus. Il s’agissait d’une décision inédite compte tenu des positions fermes qu’a longtemps eu l’Allemagne sur la question de la solidarité budgétaire entre Etats membres de l’Union.


Le jeudi 10 décembre, le plan de relance baptisé « Next Generation EU » a été définitivement adopté par les dirigeants européens. Il s’agit d’un montant de 750 milliards d’euros de fonds qui seront répartis en programmes de financements sous forme de subventions et de prêts pour les Etats dans le besoin.


Crédit photo 1 : Cobber17 Wikimedia Commons / No change made, CC BY-SA 4.0

Crédit photo 2 : Henri Wilno, Wikimedia Commons / No change made, CC BY-SA 4.0

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout