Rechercher
  • Raphael JACOB

Edition spéciale journée mondiale contre le travail des enfants

Le 12 juin marque la journée mondiale contre le travail des enfants. L’Organisation Internationale du Travail (OIT) a créé cette journée en 2002. Elle vise à rappeler que ce fléau persiste partout dans le monde et qu’il est du devoir de tous de le combattre.


Famille des Philippines cueillant et vendant des bananes pour survivre


Quelle situation aujourd’hui ?


La Convention Internationale des Droits de l’enfant de 1989, ratifiée par 192 pays, oblige les Etats à protéger les enfants de l’exploitation par le travail qui nuirait à leur éducation, leur santé ou leur développement physique ou moral. Il s'agit de la première Journée mondiale depuis la ratification universelle de la convention n°182 de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) sur les pires formes de travail des enfants qui a été rédigée en 1999. Ces formes de travail concernent toutes formes d’esclavage et d’exploitation sexuelle, de participation à des trafics illicites et tout travail nuisant à la santé et à la sécurité de l’enfant.


L’OIT estime qu’entre 2000 et 2016, le travail infantile a diminué de 38% et qu’aujourd’hui, 160 millions d’enfants âgés de 5 à 14 ans restent victimes d’exploitation. L'organisation constate que l’incidence du travail des enfants est plus élevée dans les pays à bas revenus (à hauteur de 19 %) mais est également loin d’être négligeable dans les pays des autres niveaux de revenus.


L’Asie est le pays qui compte le plus d’enfants travailleurs, en particulier l’Inde avec 8,3 millions d’enfants travailleurs enregistrés en 2016 par l’ONG Save the Children. De plus, le gouvernement indien a récemment assoupli les réglementations de la loi contre le travail des moins de 14 ans mise en place en 2012. Il s’agit notamment de l’allègement de la liste des secteurs dans lesquels les enfants ne pouvaient travailler. L’ONU a condamné cette décision et rappelle les conséquences néfastes que le travail des enfants a sur leur développement : un déficit d'accès à l'éducation, la création d’un cercle vicieux d’appauvrissement, des séquelles physiques et psychologiques dangereuses.


Le réseau d’ONG Plan International mène plusieurs actions depuis 1979 en œuvrant pour faire progresser les droits des enfants et l'égalité entre les genres. Il insiste sur l’importance de la prévention auprès des familles, la fourniture d’aides financières, et la réinsertion des enfants dans le système éducatif pour endiguer le travail infantile.


Enfants minant dans la région de Kailo au Congo


Une journée de sensibilisation


Le rapport « Travail des enfants : estimations mondiales 2020, tendances et le chemin à suivre », publié par l’OIT et l'Unicef, a récemment lancé un signal d’alarme en cette journée de lutte contre le travail infantile. En 2020, les conséquences de la pandémie de Covid-19 et la crise économique provoquée risquent de ralentir les améliorations réalisées en vue de l’élimination du travail des enfants de ces dernières années. Le rapport signale en particulier une hausse considérable du nombre d’enfants appartenant à la tranche d’âge de 5 à 11 ans qui sont contraints de travailler.


2021 est l’année internationale de l’élimination du travail des enfants. Cette année a été déclarée à l’unanimité par le vote en 2019 d’une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies. Les objectifs sont de mettre un terme au travail des enfants d’ici 2025 et de stopper le trafic d’êtres humains d’ici 2030.


Les événements de cette année


Une semaine d’action est organisée du 10 au 17 juin, avec de nombreux événements dans le monde entier. En France, une réunion aura lieu le 11 juin visant à présenter les réalités du travail infantile et les moyens concrets de lutter contre tout en prenant en compte l’impact de la pandémie.


Les activités et initiatives prévues lors de cette journée seront l'occasion pour les partenaires de montrer les progrès accomplis dans la réalisation du plan « promesses d’action 2021 » qui répertorie les actions que ces derniers comptent mener pour lutter contre le fléau du travail infantile.


La Journée mondiale contre le travail des enfants de 2021 sera en particulier marquée par un événement virtuel organisé conjointement avec l'UNICEF, pendant la Conférence internationale du Travail (CIT). La première partie de l’événement sera centrée sur une conversation au sujet des nouveaux chiffres et estimations mondiales du travail des enfants.


Crédit photo 1 : Julien Harneis/ Wikimedia Commons,no change made / Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic license


Crédit photo 2 : Zeyn Afuang/ Unsplash


10 vues0 commentaire